Le mot du Pasteur

Je suis né dans le sud de la France, j’ai connu une enfance heureuse et comblée au sein d’une famille chrétienne.
Rien ne m’a manqué, depuis la voiture télécommandée directement issue du commerce de jouets de mes parents et autres vélos et mobylette, en passant par le cheval camarguais, compagnon de mon adolescence, jusqu’à la voiture de sport pour mes 18 ans. Tout ce qu’un enfant, puis un jeune peut désirer je l’ai eu !

C’est à la période de mon adolescence que j’ai décidé de chercher Dieu personnellement, non par besoin, mais par curiosité. Partant du principe que si Dieu existe on doit pouvoir le rencontrer, je me suis lancé dans l’aventure spirituelle.
Mon éducation m’avait appris qu’on peut parler à Dieu par le moyen de la prière, et qu’on peut l’écouter nous parler par la lecture de la Bible. Puisque Dieu parle et écoute, je pouvais entrer en contact avec Lui !
Chaque jour, avec beaucoup de régularité et de sérieux je m’adressais à Dieu et je lisais la Bible. Quelques semaines plus tard, le Christ s’est révélé à moi de manière touchante. Ce jour là, dans ma chambre, sa présence était devenue évidente, presque palpable. J’étais environné d’amour et de grâce. Mon esprit captait distinctement la parole qu’il m’adressait : « celui qui a tant souffert pour toi, c’est moi… et je suis là maintenant ! » Cette parole résonnait avec force dans mon cœur et me bouleversa. J’avais lu et relu l’Evangile, qui présente la crucifixion de Jésus pour nos péchés, mais ces récits semblaient si anciens, et les êtres humains si nombreux, que j’avais du mal à me sentir personnellement concerné. Mais ce jour-là, Jésus était là ! Je le sentais ! Il me disait : « c’est pour toi que j’ai souffert, c’est par amour ».
Je lui ai alors demandé pardon pour mes péchés, l’invitant à entrer dans ma vie. J’ai eu alors la très nette sensation que «cet environnement d’amour et de grâce» pénétrait en moi. Une paix profonde et une joie indicible sont entrées en moi, j’ai ressenti physiquement la grâce de Dieu prendre place en moi.
Dès lors, ma vie pourtant déjà comblée, a été métamorphosée par sa présence. Le soir même, au cours du repas, mon père me demandait quel était cet « éclat joyeux » sur mon visage. Le lendemain sur le chemin du collège, la même question m’était posée par un jeune homme qui faisait route avec moi. C’est difficile de mettre des mots à une rencontre avec Dieu, mais depuis ce moment précis, l’existence de Dieu, et l’assurance du salut de mon âme ne m’ont plus jamais quitté.

En 1979 je me suis marié avec Annette, une charmante jeune fille de haute Loire et dès 1982 nous nous sommes engagés dans le ministère pastoral. A Alès d’abord, puis à Carcassonne, Décines, Valence, nous avons servi Dieu au sein des églises.
De 2011 à 2017 nous avons dirigé l’Action Missionnaire à Bordeaux et découvert l’œuvre de Dieu dans une quarantaine de pays.
Depuis septembre 2017, nous sommes installés à Narbonne comme Pasteur.

Parents de cinq enfants, Annette et moi, nous pouvons rendre le témoignage de l’amour de Dieu et de sa grande fidélité. Au cours de notre ministère nous avons constaté que Dieu se révèle au travers de la Bible, à ceux qui le cherchent avec sincérité et que Dieu garde et bénit quiconque se confie dans le Sauveur qu’il a envoyé : son Fils Jésus-Christ.

Jn 3:16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

Jean Marc et Annette MAURIN